(2) Réfugiés chez eux

Akram est Sabéen et il est aussi réfugié. Il aurait pu aller à l’étranger mais il est trop lié à l’Irak. C’est ici qu’il puise sa source d’inspiration pour composer sa musique et peindre ses tableaux, même si aujourd’hui il n’arrive plus à créer.

Au fil de son récit, nous découvrons un homme et un rite ancien. Dans le film ne manquent pas les redites, mais notre principe est que le réalisateur a le dernier mot sur sa production. Malgré nos conseils, Star a tenu à garder tous les entretiens.

Star Mohamed Amin- réalisateur
Sanan Awleri- montage
Shwan Sherzad et Seroud Rachid-son
Rawas Delshat-image

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s