(6) Le Gitan de Mars

Sans doute le film le plus intéressant de Doku 6, du moins à nos yeux. L’image est d’une grande beauté, le son – à quelques détails près – très soigné, et le réalisateur est vraiment concerné par son histoire.

Certes, le montage alterné nuit parfois à la force de certaines séquences, et nous aurions aimé en savoir davantage sur  la culture gitane au Kurdistan.

Notre idée c’est justement de pousser l’équipe -bravo à tous!- à aller un peu plus loin.

 

Hakhar AbdulKhader-réalisation
Caméra : Kawa Hadi
Montage : Hazad Drusjani
Son : Warmat Mustafa

Publié dans Non classé | 3 commentaires

(5) Le yeux de l’innocence

Ce sont les yeux d’un orphelin de 12 ans qui travaille toute la journée pour subvenir aux besoin de sa famille.

Le film dénonce une réalité: il n’y a pas d’aide pour les plus faibles dans une société pourtant devenue opulente. C’est une histoire simple, voire un peu simpliste, qui puise dans sa simplicité une certaine grâce. Un bravo particulier à Sangar Khorshid, qui n’avait jamais tenu une perche et qui a été un ingénieur du son exigeant et sensible.

 

Amer Ali-réalisation
Image : Saman Mohamed
Son : Sangar Khorshid
Montage : Hardi Mohamed

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

(4) Une femme sans limites

C’est Chro, courageuse et énergique, qui tient d’un main de maître son salon de coiffure et sa cafétéria, la seule cafétéria pour femme d’Erbil. Si le film est un peu trop bavard, on se laisse prendre par l’énergie de cette femme qui a assumé sa vie et celle de ses enfants en bravant les critiques de son entourage.

Vous ne la verrez que voilée alors que normalement, à l’intérieur de son salon, elle ne porte pas le hijab. D’ailleurs pourquoi le porte-t-elle ? Elle nous a confié que ça fait un an qu’elle a décidé de se voiler, mais n’a pas voulu nous dire pourquoi. Nous pensons que ce n’est pas qu’une question de foi.

 

 

Ferman Mohamed-réalisation
Camera : Hewar Backer
Son : Eresh Haini
Montage : Sangar Kabil

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

(3) Le drapeau déplacé

Un film très apprécié par le public kurde présent à la projection. En fait, c’est un film sans doute fort, qui parle de la vie quotidienne des habitants de la frontière entre le Kurdistan d’Irak, la Turquie et l’Iran.

Un quotidien fait, encore aujourd’hui, de bombardements et de déplacements. Cela tient à plusieurs raisons, dont la présence de PKK (Parti des travailleurs kurdes de Turquie) sur le sol irakien.

Essentiellement un film d’archives.Un bravo particulier au monteur-ingénieur du son, Fakhradin Taha, qui a beaucoup appris (et beaucoup souffert!).

 

 

Najat Nawi-réalisation
Image : Amir Abdulrhaman
Son : Fakhradin Taha

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

(2) Réfugiés chez eux

Akram est Sabéen et il est aussi réfugié. Il aurait pu aller à l’étranger mais il est trop lié à l’Irak. C’est ici qu’il puise sa source d’inspiration pour composer sa musique et peindre ses tableaux, même si aujourd’hui il n’arrive plus à créer.

Au fil de son récit, nous découvrons un homme et un rite ancien. Dans le film ne manquent pas les redites, mais notre principe est que le réalisateur a le dernier mot sur sa production. Malgré nos conseils, Star a tenu à garder tous les entretiens.

Star Mohamed Amin- réalisateur
Sanan Awleri- montage
Shwan Sherzad et Seroud Rachid-son
Rawas Delshat-image

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

(1) Vivre ensemble (à Kirkouk)

Disons tout de suite que l’équipe qui a réalisé ce film a eu un problème majeur: leur personnage principal, qui aurait dû guider la narration – on parle de la femme qu’on voit en train de laver son linge – n’a pas eu la permission d’être vraiment présente dans le film (par son frère. Eh oui, le Kurdistan d’Irak c’est ça aussi!).

En fin de compte, ce documentaire est devenu plutôt un reportage non pas sur la réalité de Kirkouk, mais sur l’envie du réalisateur de voir les habitants de sa ville enfin réunis. Deux attentats ont eu lieu pendant le tournage.

 

Ardalan Gharib – Réalisation et image
Son : Shalaw Nasieh
Montage : Shano Dana

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Tous les films de Doku 6!

À partir de demain.

Mais pour commencer, Amer, du temps où il nous racontait le projet de « Les yeux de l’innocence »:

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire